APICULTURE AU MAROC


Ce projet vise à améliorer les conditions sociales et environnementales de 13 villages producteurs de fruits d’argan de la forêt de Mesguina. Ces villages font partie intégrante de la Réserve de Biosphère Arganeraie de l’UNESCO dans le sud du Maroc. Valor

3675 € déjà collectés


1 - CONTEXTE
La forêt de Mesguina (près d’Agadir) présente un potentiel apicole fort avec des forêts mixtes d’altitude (riches en thym et autres plantes mellifères) et des arganeraies côtières à euphorbes. On y produit les miels les plus appréciés de tout le Sud-ouest marocain.
L’apiculture constitue une source de revenus non négligeable pour les habitants de cette forêt. Sur les douars d’Ait Baha Oubaha et d’Azrarag, 150 agriculteurs pratiquent l’apiculture avec plus de 3000 ruches en majorité traditionnelles, peu productives. Cependant, ces dernières années, on constate une régression de l’apiculture dans la zone, avec la sécheresse persistante qui y sévit.
Les abeilles qui sont indispensables à la pollinisation des fleurs, constituent un maillon essentiel de la chaîne et contribue à maintenir la biodiversité et l’équilibre écologique des écosystèmes. Elles jouent un rôle primordial dans les diverses phases de la vie de nombreuses espèces végétales et animales.

2 - PROJET
Le projet, qui se déroule dans la commune de Drarga, a 3 objectifs:
1. Valoriser et développer une filière apicole durable en complément de la production d’huile d’argan
2. Aider les producteurs à s’organiser en coopérative et professionnaliser l’activité apicole
3. Améliorer le revenu des producteurs apicoles
Arganiers et élevage de caprins
Bénéficiaires directs :
• 12 apiculteurs du village d’Azrarag
• 18 apiculteurs du village d’Ait Baha Oubaha
Bénéficiaires indirects :
• 150 membres des familles des apiculteurs
3 - PARTENAIRES
Ahmed IGMOULLAN est le consultant en charge de la création et de l’appui aux coopératives apicoles depuis 2015 dans le cadre de
ce projet.

4 - AXES D’INTERVENTION
1. Appuyer le développement de 2 coopératives apicoles créées en 2015 et 2016
2. Former les adhérents aux techniques apicoles
3. Organiser des visites d’échanges et de découverte (autre coopérative, miellerie, vendeur d’intrants pour l’apiculture ...) 4. Encourager à la pratique de la transhumance
5. Equiper les coopératives en matériel individuel et collectif (extraction, maturation, mise en pots du miel)

BÉNÉFICES ENVIRONNEMENTAUX
Préservation de l’arganeraie et de la biodiversité
Maintien de l’équilibre des écosystèmes (pollinisation des fleurs)

BÉNÉFICES ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX
Renforcement des capacités et des connaissances des apiculteurs
Amélioration des revenus des apiculteurs
Sécurisation de l’activité apicole par le développement de la transhumance
Maintien des populations en zone rurale

voir le site web du projet
 Inscris-toi pour donner tes points à ce projet m'inscrire »