Yoga Coaching

Ariane est tombée dans la marmite du Yoga quand elle avait 20 ans, lors d’un séjour Erasmus en Suède. Dès lors, elle n'a plus arrêté de pratiquer : en Inde, en Belgique, aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre et bien sûr, en France.
Puis elle s'est tournée vers des pratiques pour aider les gens et ses élèves. Elle s'est formée à d'autres types de Yoga, plus thérapeutiques, pour le rendre accessible au plus grand nombre.
Aujourd'hui Ariane est suivie par une grande communauté de yogis, du débutant au pratiquant assidu et elle continue à inspirer et partager sa passion à travers son contenu.
Le Yoga qu'enseigne Ariane est au-delà de la pratique sportive, il se rapproche d'une philosophie de vie. Elle porte, notamment sur ses réseaux sociaux, de nombreuses thématiques que nous défendons chez HelloPlanetTV : Alimentation responsable, relation à la nature, défense animale, écologie. Ariane l'applique dans sa vie quotidienne mais aussi dans ses cours en ligne qui évoquent souvent ces thèmes.

Voir le site de l'éditeur

La communication non-violente

La Communication Non-Violente est un outil qui a été mis au point dans les années 60 par Marshall Rosenberg. Le nom Communication Non-Violente est issu du mouvement non-violent mené par Gandhi en Inde. Grâce à des actions non-violentes, Gandhi est parvenu à rallier les anglais à sa cause alors que c’était loin d’être gagné, dans un monde qui avait été colonialiste jusqu’alors.
Le travail de Marshall Rosenberg repose sur l’observation que bien souvent, au lieu d’exposer ce dont nous avons besoin, nous cherchons à convaincre l’autre. Pour ce faire, nous lui faisons des reproches ou nous le jugeons. Or, plus on cherche à convaincre quelqu’un que l’on a raison et qu’il/elle a tort, plus cette personne se braque et moins on parvient à une solution satisfaisante pour les deux parties. Plus nous abreuvons l’autre de reproches, plus notre interlocuteur.rice se braque, incapable d’écouter ce que son cerveau perçoit comme une menace. Impossible alors de trouver un terrain d’entente. Ce que l’on crée, ce sont des conflits plutôt que de l’entente, ou pire des relations toxiques dans lesquelles nous souffrons.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la première étape de la CNV concerne la relation que nous avons avec nous-même. Il ne suffit pas de parler à la première personne pour pratiquer la CNV. C’est beaucoup plus profond que ça ! Il s’agit d’aller à la rencontre de nos émotions et de nos besoins afin de pouvoir les exprimer avec clarté et bienveillance. Lorsque l’on procède de la sorte, on peut être aligné entre ce qui se passe à l’intérieur de soi et notre manière de l’exprimer et l'on peut avancer avec l'autre plutôt que contre l'autre.

Les obstacles à la Communication Bienveillante

Les premiers obstacles à une communication bienveillante ce sont :
  • les petites phrases toutes faites : "c'est toujours comme ça", "il n'est jamais à l'heure"...
  • Les phrases pour affirmer une domination : les ordres, les menaces, les exigences, la dévalorisation de soi ou des autres, les systèmes de punition/récompenses, les jugements, les critiques, "ça ne se fait pas", "ce n'est pas poli de..."
  • les pensées figées et les croyances : "je n'ai pas le choix", "je n'y arriverai jamais", "c'est vraiment une chieuse celle-là", "j'ai raison et tu as tort"...

Ariane, de Yoga Coaching.

Lisez la suite de cet article sur Yoga Coaching.

Visualisez cette annonce pour continuer à gagner des points