HELLO PLANET

Hello Planet est une plateforme vidéo qui permet de sensibiliser et d'éduquer sur les enjeux de la planète tout en permettant de financer des projets d'ONG.

Voir le site de l'éditeur

Le défi du recyclage des masques

Les masques utilisés contre la covid-19 sont un fléau pour l’environnement : entre 6,8 et 13,7 milliards de masques à usage unique ont été utilisés en 2020, ce qui représente environ 40 000 tonnes de déchets en un an. Il est donc urgent de trouver des solutions pour les recycler. Certaines initiatives émergent.

Les masques, un déchet difficile à collecter et à recycler

Les masques à usage unique sont composés de matières non dégradables : un plastique, le polypropylène, des élastiques et une barrette métallique. C’est surtout le polypropylène qui est traité lors du recyclage. Cependant, la principale difficulté n’est pas le recyclage des matériaux du masque, mais sa collecte.

 

En effet, les masques ne peuvent pas être jetés dans des points de collecte de plastique classique car ils peuvent être contaminés par le virus. Les masques doivent donc être jetés dans des bornes de collecte hermétiques puis être désinfectés avant d’être recyclés. Pour cela, les entreprises de recyclage commencent généralement par une période de quarantaine, puis se servent
de rayons UV ou d’un lavage à haute température pour éliminer les traces de virus. Ce processus complexe explique la difficulté de recycler les masques.

Des initiatives de recyclage qui se multiplient

Il existe plusieurs solutions pour recycler les masques à usage unique. L’entreprise Plaxtil dans la Vienne a décidé de les recycler en billes de plastique qui servent de matière première pour fabriquer de nouveaux objets par moulage. Ainsi, le département de la Vienne a collaboré avec cette entreprise pour offrir des kits de mathématiques en masques recyclés aux élèves du département. Ces kits comportant une règle, une équerre un rapporteur ont été offerts aux 6000 élèves entrant en sixième à la rentrée de septembre 2020.

Les masques peuvent également devenir une matière première pour l’industrie textile : c’est ainsi qu’ils sont recyclés par des entreprises de la Plastics Vallée dans l’Ain. Selon la société Solution Recyclage, il faut 50 masques pour fabriquer un t-shirt. Aussi, les masques recyclés par l’entreprise Recygo deviennent des cagettes ou des pots pour l’horticulture.

La ville de Saint-Jory, au nord de Toulouse, collecte les masques et les fait recycler en règles, équerres et rapporteurs qui seront distribués aux écoliers à la rentrée. C'est une belle initiative qui montre l'exemple aux enfants. D'ailleurs, l'engouement est tel que la mairie de Saint-Jory aimerait étendre le projet aux mégots de cigarettes.

Par Léa, abonnée Hello Planet
Source : le Figaro, Solution Recyclage

Visualisez cette annonce pour continuer à gagner des points