Jane Goodall Institute

Le Jane Goodall Institute est une organisation mondiale de protection de la vie sauvage et de l'environnement. Elle a été créée en 1977 par la primatologue, éthologue et antropologue britannique, Jane Goodall. Son savoir et sa dévotion aux primates l'ont menée à agir pour la nature en péril. C'est pourquoi les actions de l'association se concentrent sur : la Recherche, la Conservation, le Développement, et l’Éducation.

Voir le site de l'éditeur

Ce projet est archivé.

Apportons à un village du Mali l’accès à l’eau, à l’éducation environnementale et à la sécurité alimentaire.

Les gens du village se sont engagés à être les gardiens de leur terre et les protecteurs de la faune sauvage et pour cela nous allons les soutenir dans leur vie quotidienne.

Grâce à votre aide, nous leur apporterons :

1/ Accès à l'eau : création d'un puits avec une pompe et une protection contre la pollution.
2/ Education : fournitures scolaires et contenu de sensibilisation environnementale traduit dans le dialecte local.
3/ Plantation et reforestation : création d'une pépinière avec 500 arbres utiles aux Hommes et aux animaux sauvages (des arbres fruitiers mais aussi des arbres connus pour soulager la fièvre – utilisés par les animaux comme par les humains).
4/ Sécurité alimentaire : dons de bétail et autres animaux & mise à disposition de légumineuses et céréales nécessaires (riz, ...). 

Depuis peu, des chimpanzés ont été vus au Mali, dans des zones où ils ont été observés pour la dernière fois dans les années 1960. Ces chimpanzés des savanes quasi-arides sont en danger critique d'extinction.

Les populations locales ont vécu en harmonie avec les chimpanzés pendant des millénaires. Cependant, au siècle dernier, elles ont abandonné leurs anciennes traditions animistes et leurs tabous contre la chasse aux chimpanzés. 

Ces dernières années, au Mali, le Jane Goodall Institute a réussi à mettre en place une équipe de chercheurs en conservation (pisteur, liaison/interprète tribal, guide …), tout en développant une méthodologie de collaboration et d'engagement avec les populations locales afin qu’elles deviennent ou redeviennent les « gardiens de la faune et flore sauvages ». 

32 villages ont d’ores et déjà accepté ce principe. Ils couvrent ainsi une zone de 1 000 km2 dans le sud-ouest du Mali, qualifiant par là même cette région de réserve.

Ce village nous aide à protéger les chimpanzés, la faune & la flore locales.  Aidons-les à poursuivre leur implication de façon soutenable, durable et positive.

Dans le cadre de l’approche holistique du Jane Goodall Institute, nous souhaitons également apporter à ces populations locales une aide. Une aide conçue avec, par et pour eux. 

Dans un premier temps, l’Institut a fourni, entre autres, le sel pour la conservation des aliments, le chlore pour l'assainissement des puits existants ainsi que des soins pour des animaux de ferme. Nous les aidons aussi à construire des pépinières de légumes/arbres et leur fournissons des moustiquaires pour lutter contre la malaria. 

D’autre part, le recours à des gardiens de parcs est coûteux et nécessite une formation approfondie, c'est pourquoi nous pensons que les communautés autochtones peuvent agir comme protection idéale des espèces menacées. Au moins dans un premier temps. Plus précisément, la relation entre les communautés locales et leur environnement est essentielle à la conservation, car elles connaissent intimement les écologies, l’histoire et l’état de la faune et de la flore. 

Grâce à votre aide, le développement de ce village prendra un essor important. 

Merci d’avance en leur nom. 

Pour en savoir plus : www.janegoodall.fr

Copyright des photos © Itai Roffman / Jane Goodall Institute Mali

 

PRESENTATION DU DOCTEUR JANE GOODALL

Le Dr. Jane Goodall est mondialement reconnue comme scientifique et icone de la protection animale pour son travail sur les chimpanzés, et comme activiste environnementale.  

Dès 1960, Jane Goodall étudie les chimpanzés dans leur environnement naturel. Ses découvertes confirment que l’Homme est un primate parmi d’autres et n’est pas le seul à savoir utiliser des outils. La définition de l’homme en est modifiée ! 

Constatant la dégradation de l’environnement et les risques pour les chimpanzés, Jane Goodall décide de consacrer sa vie à la protection des espèces animales et de l’environnement, tout en aidant les communautés locales. 

Aujourd’hui, Jane Goodall est une figure internationale de la défense de l’environnement. Messagère de la Paix auprès de l’ONU, nominée pour le Prix Nobel de la Paix 2019, elle a obtenu des centaines de Prix pour son rôle de modèle pour les jeunes activistes et pour son inlassable travail de terrain dont en 2021 le Prix Templeton (après Mère Théresa et Desmond Tutu).

Elle est l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde selon Time Magazine et une des 28 personnalités iconiques du XXème siècle selon la BBC. 

Elle est la marraine de nombreuses organisations internationales comme l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN), le Programme sur l’Homme et la Biosphère (MAB) de l’UNESCO, etc.

 

PRESENTATION DU JANE GOODALL INSTITUTE

Le Jane Goodall Institute est une organisation mondiale de conservation fondée par le Dr. Jane Goodall en 1977. En protégeant les chimpanzés et en incitant à agir pour préserver le monde naturel, le Jane Goodall Institute a pour objectif d’améliorer la vie des personnes, des animaux et de l'environnement. 

Le Jane Goodall Institute France est une ONG environnementale de premier plan faisant partie d’un réseau international disposant de 34 bureaux et déployant des projets sur plus de 50 pays.

Nous pensons que chacun compte. Que chacune de nos actions a un impact. Même les plus petites actions peuvent collectivement participer à changer le monde et ainsi participer à influer sur le futur de notre planète.

Le Jane Goodall Institute a une double vocation :

  • La recherche scientifique et la conservation dans le cadre de sanctuaires ou de biosphères, situés en Afrique ; l’approche du Jane Goodall Institute est de mettre les communautés locales au cœur de ce travail de conservation afin d’améliorer la vie des habitants, des animaux et de leurs environnements.
  • La sensibilisation des plus jeunes au fragile équilibre entre les hommes, les animaux et la nature, par le biais d’un programme d’éducation ayant vocation de développer le gout de trouver par eux-mêmes les solutions aux problèmes qu’ils ont eux-mêmes identifiés. Ce programme, nommé « Roots & Shoots » (« des racines et des bourgeons ») touche 700 000 jeunes dans plus de 50 pays.

Pour plus d’informations : www.janegoodall.fr

Pour soutenir et financer ce projet
« Ne Passez Pas Cette Publicité » pour gagner des points